Créer un site internet

scandale paradis fiscal

. - LE SCANDALE DES PARADIS FISCAUX -

Les puissances démocratiques complices de ce scandale malgré des déclarations de façade

______________________

.

.  Résultat de recherche d'images pour "caricature des paradis fiscaux"

_____________

_

.Qu'est-ce qu'un paradis fiscal ? ( definition la Toupie )

_

Un paradis fiscal est un pays ou un territoire où la fiscalité est très faible par rapport à ce que la personne qui parle considère comme la norme. Il se définit donc de manière relative et pour certains domaines d'activité. La définition peut aussi s'appliquer à une partie d'un pays. Ainsi, une "zone franche" constitue un paradis fiscal à l'intérieur d'un pays où la fiscalité est élevée.

Pour l'OCDE, "il n’existe pas de critère unique, clair et objectif permettant d’identifier un pays comme étant un paradis fiscal". Le Code général des impôts français utilise, quant à lui, un euphémisme, préférant parler de "pays à régime fiscal privilégié".

Quelques caractéristiques des paradis fiscaux :

faible niveau d’imposition et des dépenses publiques réduites,

stabilité économique et politique,

liberté des changes,

secret commercial et secret bancaire inébranlables,

secteur financier très développé,

impunité judiciaire pour le contournement des lois d'autres Etats.


En général, les paradis fiscaux sont de tout petits territoires, souvent des îles, qui compensent un faible taux d'imposition par un très grand volume d'opérations au niveau mondial. Ils sont devenus un composant incontournable dans la stratégie fiscale des sociétés multinationales qui y installent des holdings où elles peuvent faire apparaître leurs bénéfices.

Exemples de paradis fiscaux : Les îles Vierges, les Iles Caïmans, Samoa, Les Bahamas, Monaco, Andorre, Lichtenstein...

Un collectif d'ONG et d'associations, dont Attac, mène au niveau international une campagne pour la mise en place d'un dispositif de contrôle du secret bancaire et des sanctions pour concurrences fiscales déloyales. En effet, les paradis fiscaux privent d'autres Etats de ressources qui auraient pu être affectées à des projets sociaux. En outre, l’opacité des transferts de capitaux notamment ceux de la corruption et des détournements de fonds publics est accusée de pénaliser le développement des Etats les plus pauvres.

 Fin Extrait -

Résultat de recherche d'images pour "caricature des paradis fiscaux"

_

Le seul fait de l'existence de ces pardis fiscaux est un scandale mondiale historique sans précédent dont nous allons prendre conscience progressivement dans cet article -

Les citoyens, les travailleurs doivent prendre conscience que les paradis fiscaux sont le problème central à l'origine de toutes les déviances des sociétés politiques modernes. Aucune lutte, aucune réforme interne ou internationale progressiste ne peut aboutir à proximité et en présence de ces entités dérogatoires du droit qui sont la manifestation principale des contradictions de notre société de droit.

Ce problème doit donc être traité au préalable de tous les autres . Aucune réforme interne des nations ne peut aboutir en leur présence.

L'existence des paradis fiscaux est une menace permanente à l'encontre des droits du travailleurs et de la liberté des peuples - La confiscation égoïste des richesses qui se déroule en ces lieux porte tort à l'ensemble de la communauté citoyenne.

______

25 000 milliards dissimulés dans les paradis fiscaux !! Une perte fiscale pour la france de 17 milliards par an !

427 milliards dans le monde !

Scandale car aucun politique, aucune famille politique ne lutte véritablement contre ces pratiques ni contre les entités artificielles qui permettent l'évasion des millions volés aux contribuables. Etrange, et cette présidentielle 2022 en France ne fait pas exception ! Aucun des deux finalistes ne propose quoi que ce soit ! Bizarre.

_______

https://www.cgt.fr/actualites/france/finance/fiscalite/le-cout-de-levasion-fiscale-seleve-17-milliards-deuros

https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20201120-l-%C3%A9vitement-fiscal-un-jeu-de-cache-cache-%C3%A0-427-milliards-de-dollars-par-an

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/10/21/cumex-files-un-casse-fiscal-a-140-milliards-des-banques-francaises-dans-le-viseur_6099315_4355770.html

_________

Quand l'argent s'envole aux paradis fiscaux… - Cartooning for Peace

_________

...........                        Mais où se trouve donc l'argent des riches ...??? Il est là ! .... Soigneusement Caché, dissimulé dans les paradis fiscaux à l'abri de votre regard indiscret - Personne ne le sait ? Tout le monde le sait et une chape de plomb protège ces lieux pas si mystèrieux que cela ... Tous les Présidents promettent hypocritement de faire bientôt disparaïtre ( ou oublient d'en parler ) ces entités protégées - Est-ce le cas ?

Négatif, il reste toujours possible ... et d'une facilité déconcertante, indécente pour qui appartient aux milieux des "affaires" de créer puis de placer de l'argent dans les paradis fiscaux du monde entier...! ( ... pas pour le petit citoyen évidemment - Nous n'y avons point accès puisque les réseaux relationnels et montants à mettre en oeuvre pour ce faire sont hors d'atteinte de l'individu lambda. Pour nous enfumer, nous acheter, sera voter une loi scélérate qui nous donne à nous aussi, les pauvres, un droit à l'erreur fiscal, quelques droits parallèles permettant de dissimuler nos petites économies; dispositifs placébos qui simulent un partage de l'avantage - Ne vous laissez pas corrompre pour si peu ! ) Nous prend on pour des imbéciles ?? A l'heure où l'on demande aux pauvres de se serrer la ceinture sous divers prétexte fallacieux ? On nous fait croire que ces entités sont des rares exceptions dans le monde,.... que quelques règles et principes déontologiques viendront régler le problème de l'évasion fiscale, ....Que les états contrevenants seront stigmatisés sur une "black list" !,...? ... Tout cela est Faux - 

L'institution du paradis fiscal est le problème central auquel les travailleurs doivent s'attaquer ! Et cela en priorité à toute autre réforme - A l'heure où l'on demande aux pauvres de se serrer la ceinture dans tous les domaines et sous divers prétexte fallacieux ? On nous fait croire que ces entités sont de rares exceptions dans le monde,.... que quelques règles et principes déontologiques viendront régler le problème de l'évasion fiscale, ....Que les états contrevenants seront stigmatisés sur une "black list" !,...? ... Tout cela est Faux - Le pire consiste à savoir qu'il existe en Europe, dans nos frontières, à côté de la France, les principaux et plus vastes paradis fiscaux, ceux qui pilotent tous les autres ...

______

https://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2013/04/09/premier-paradis-fiscal-au-monde-la-city-beneficie-d-un-solide-reseau-extraterritorial_3156385_4862750.html

https://www.latribune.fr/economie/international/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-l-union-europeenne-meritent-d-etre-sur-liste-noire-selon-oxfam-759371.html

__________

L'intérêt sratégique frauduleux du paradis fiscal est double pour des élites indignes de ce nom : Permettre la fuite des capitaux des grosses fortunes indues et par aillleurs de couvrir le mécanisme politique des malversations ( ainsi qu'en atteste l'exemple typique non exhaustif de l'affaire Balkany ). Il existe donc un lien symbiotique, étroit entre la fraude fiscale ou le délit de détournement de fond  public et les paradis fiscaux. La possibilité de créer un compte anonyme dans un paradis fiscal en est l'intermédiaire institutionnel encore légal.. C'est un scandal ! Ce processus institutionnel confiscatoire semble donc indispensable pour les dirigeants politiques malhonnètes afin de disposer de circuits bancaires parallèles pour encaisser à l'abri des regards la contrepartie de transactions frauduleuses dans le cadre des marchés publics truqués.  Voilà les raisons qui leur vaut une protection inconditionnelle internationale . Tout le monde y trouve son intérêt ... sauf les citoyens lambdas -

_

https://transparency-france.org/actu/analyse-on-retrouve-dans-les-pandora-papers-des-schemas-de-blanchiment/

https://www.humanite.fr/idees-debats-tribunes/debats/comment-faire-cesser-le-scandale-du-detournement-de-l-argent-public-604751

https://www.aa.com.tr/fr/monde/deux-journalistes-francais-accusent-emmanuel-macron-de-cacher-de-l-argent-dans-un-paradis-fiscal/2549659

 ......    Le schéma fonctionnel du paradis fiscal constitue en réalité la Régle ( et non l'exception ) de fonctionnement de notre économie productiviste . Ces micros états artificiels, créés à ce seul effet de dissimulation, font partie intégrante et constituent la pierre angualire du système capitaliste - Ce circuit ou système d'évasion de l'argent constitue à lui seul un scandale planétaire séculaire sans précédent dont les responsables devront tôt ou tard rendre des comptes - ..

_

......................................

_

Quand l'argent s'envole aux paradis fiscaux… - Cartooning for Peace

_

Ces entités fiscales dérogatoires jouissent d'une autonomie artificielle, construite derrière un mécanisme arbitraire et fictif du droit international, mais il nous faut bien comprendre que ce paravent est une fantaisie d'expert dont tout le monde se fait complice par intérêt. Les paradis fiscaux sont des instruments artificiels qui bénéficient de la complicité ainsi que de la protection des grandes puissances économiques régionales qu'il servent. Ce statut hypocrite est un scandale historique sans précédent que les travailleurs doivent dénoncer avec force et conviction. Nos parlementaires doivent en informer les citoyens et en dénoncer l'existence à peine de se faire complice du mensonge sur la réalité des paradis fiscaux. La meilleure preuve de cette complicité tutélaire réside dans la création par la russie de son propre territoire dérogatoire faisant office de paradis fiscal ! Même la russie dispose aujoud'hui de son paradis fiscal pour extraire les fortunes usurpées par la nouvelle oligarchie capitaliste . Un comble pour l'ancien empire dit "communiste".

https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/08/11/la-russie-veut-creer-des-paradis-fiscaux_5341562_3234.html

Il suffit d'observer les pages d'histoire lors de la guerre froide ( lutte acharnée pour la moindre parcelle de teritoire ) pour bien comprendre que des micro Etats de cette taille ne sont en réalité pas viables s'ils ne bénéficient pas d'un sérieux et intéréssé soutien des puissances environnantes desquels ils dépendent strictement. Ces états n'ont de raison d'être que par et pour le profit des pays qui les entourent en vu de faciliter les mécanismes financiers souterrains à la faveur d'une désinformation organisée des foules lésées. Ces entités sont les piliers du mécanisme de creusement des écarts de richesses au niveau mondial :

Le masque doit tomber

______________________

Articles tiers

_

https://www.france24.com/fr/plan%C3%A8te/20211003-pandora-papers-plusieurs-chefs-de-gouvernement-%C3%A9pingl%C3%A9s-pour-%C3%A9vasion-fiscale

https://www.20minutes.fr/societe/3011379-20210405-panama-papers-cinq-ans-apres-systeme-facilite-toujours-fraude-evasion-fiscale-regrette-porte-parole-oxfam-france

http://www.enim-cerno.com/pages/scandale-des-paradis-fiscaux.html

https://www.lefigaro.fr/impots/2012/07/23/05003-20120723ARTFIG00259-une-manne-de-25000-milliards-caches-dans-les-paradis-fiscaux.php

https://major-prepa.com/actualite/paradise-papers-nouveau-scandale-paradis-fiscaux/

https://www.oxfamfrance.org/inegalites-et-justice-fiscale/paradis-fiscal-quelle-definition-et-quels-pays/

https://www.oxfamfrance.org/communiques-de-presse/reaction-aux-pandora-papers/

______

Évasion fiscale : 300 milliards, le plus grand hold-up d'argent public de  notre époque – Moissac au Coeur

_____________________

_

https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/08/11/la-russie-veut-creer-des-paradis-fiscaux_5341562_3234.html

_

Le 26 juillet, le Parlement russe a adopté en troisième lecture un projet de loi visant à établir, d’ici au mois d’octobre, deux zones offshore en Russie. La première sera créée sur l’île Rousski, en face de la ville de Vladivostok dans l’Extrême-Orient russe, la seconde sur l’île Oktiabrski dans l’enclave de Kaliningrad. Ces zones présenteront toutes les caractéristiques d’une juridiction offshore : régime fiscal simplifié, avec une imposition portant uniquement sur le chiffre d’affaires réalisé en Russie ; opacité de la structure et de son bénéficiaire réel, dont l’identité ne pourra être révélée que sur demande des services de police ; mais aussi quelques spécificités adaptées au monde des affaires en Russie, en particulier un assouplissement du très strict système de contrôle des changes.

Il sera possible (…) de mener des opérations en devises étrangères sans restriction

Il sera possible, pour une entreprise établie dans l’une de ces deux zones, de mener des opérations en devises étrangères sans restriction. En contrepartie, les entreprises admises dans ces paradis fiscaux à la russe devront investir un montant minimum de 100 millions de roubles par an (environ 1,3 million d’euros) dans le pays.

Objectif avoué de la manœuvre : faciliter le rapatriement en Russie des fonds des oligarques russes frappés par les derniers trains de sanctions américaines, au mois d’avril. Le gouvernement russe avait annoncé des mesures pour soutenir les personnes touchées, en particulier Oleg Deripaska et Viktor Vekselberg, deux proches du président Vladimir Poutine. Les nouvelles juridictions offshore russes pourront accueillir leurs sociétés basées à l’étranger tout en conservant leur forme juridique et leurs avantages fiscaux.

Echapper à l’imposition

Cet objectif dicte une autre spécificité de ces nouveaux offshore russes : seules les entités étrangères seront autorisées à s’y installer. Les exilés fiscaux russes y sont les bienvenus pour rapatrier leurs fonds et échapper ainsi aux sanctions américaines, mais les entreprises de droit russe n’y sont pas invitées, de façon à ne pas les inciter à l’optimisation fiscale.

_______________

https://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2012/07/23/l-evasion-fiscale-mondiale-dix-fois-le-pib-de-la-france_1736985_4862750.html

_

L'évasion fiscale mondiale : dix fois le PIB de la France

Les actifs financiers de particuliers dissimulés dans des paradis fiscaux atteindraient entre 17 000 et 26 000 milliards d'euros, selon Tax Justice Network.

Par Soren Seelow

Publié le 23 juillet 2012 à 18h52 - Mis à jour le 04 avril 2013 à 09h04 

Temps deLecture 5 min.

Partage

Partager sur Facebook

Envoyer par e-mail

Partager sur Messenger

Plus d’options

Le Länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie aurait acheté pour 3,5 millions d'euros un CD contenant les noms de 1000 fraudeurs allemands, clients d'une filiale suisse de la banque britannique Coutts. Ici, à Zürich, un panneau indique l'entrée à la clientèle.

Le Länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie aurait acheté pour 3,5 millions d'euros un CD contenant les noms de 1000 fraudeurs allemands, clients d'une filiale suisse de la banque britannique Coutts. Ici, à Zürich, un panneau indique l'entrée à la clientèle. REUTERS/ARND WIEGMANN

Imaginez la richesse nationale annuelle des Etats-Unis et du Japon. C'est ce que pèserait le stock de l'évasion fiscale accumulée au fil des années par les particuliers, selon une étude réalisée par le groupe de pression Tax Justice Network, analysée sur le site du Guardian à travers deux articles (1 et 2).

Selon les données collectées auprès de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, des Nations unies et des banques centrales, les actifs financiers de particuliers dissimulés dans des paradis fiscaux atteindraient 17 000 milliards d'euros.

L'auteur de l'étude, James Henry, ancien économiste en chef pour le cabinet McKinsey, estime lui-même que ses conclusions sont probablement sous-évaluées : la vraie somme pourrait selon lui se situer autour de 26 000 milliards d'euros, soit dix fois le PIB annuel de la France.

Un "trou noir dans l'économie mondiale"

Alors que les gouvernements européens ne cessent d'augmenter la pression fiscale sur leurs citoyens pour réduire leurs dettes et que les pays les plus pauvres peinent à rembourser la leur, Tax Justice Network s'interroge sur le manque à gagner pour les Etats. L'étude pose comme hypothèse de travail que ces milliards dissimulés au fisc rapportent chaque année 3 % à leurs propriétaires. A supposer que les gouvernements soient en mesure d'imposer ces revenus à 30 %, ce sont entre 155 et 225 milliards d'euros qui rentreraient chaque année dans les caisses, soit davantage que le budget annuel de l'aide au développement. "Un énorme trou noir dans l'économie mondiale", résume l'auteur de l'étude.

Un trou noir visible depuis longtemps dans les statistiques financières compilées par les grandes organisations internationales. "Les statistiques standards, comme celles du FMI, révèlent des incohérences fondamentales, souligne l'économiste spécialiste des inégalités Thomas Piketty. A l'échelle mondiale, la balance des paiements devrait être à zéro, or elle ne l'est pas : elle est toujours négative. Plusieurs points de PIB disparaissent chaque année. Piloter une crise financière mondiale dans ces conditions relève de la gageure. L'Europe, à cet égard, se comporte en véritable passoire car elle manque de poids politique face à des pays comme la Suisse ou les îles Caïmans. Il devrait pourtant sembler évident qu'on ne peut s'enrichir en commerçant avec ses voisins tout en siphonnant leurs revenus fiscaux."

A ce manque à gagner abyssal pour l'ensemble des pays de la planète, il faut encore ajouter les actifs non financiers des "hyper riches" (œuvres d'art, immobilier, or...), non pris en compte par cette étude, ainsi que l'argent des entreprises et les sommes soustraites légalement au fisc via les mécanismes d'optimisation fiscale.

Décryptage : "Qu'est-ce qu'un paradis fiscal ?"

Infographie : "Evasion fiscale contre dettes nationales : la carte des paradis fiscaux"

600 milliards d'euros en France

A l'échelle nationale, les sommes accumulées au fil des décennies dans les paradis fiscaux s'élèveraient à 600 milliards d'euros, soit près de 10 % du patrimoine des Français et 1/6e du budget de l'Etat, selon une enquête du journaliste Antoine Peillon publiée en avril (Ces 600 milliards qui manquent à la France, Le Seuil). Près de la moitié de ces avoirs, soit 260 milliards, sont détenus par des particuliers, le reste par des entreprises.

"Chaque année, plus d'un tiers de l'impôt potentiel sur les revenus français – soit près de 30 milliards d'euros – n'est pas perçu, rien que par la dissimulation de ces avoirs et des produits financiers dans les paradis fiscaux", explique l'auteur. Pour l'Etat, la perte est double : au montant des avoirs cachés s'ajoute les revenus de leur placement, qui peuvent atteindre 7,5 % par an, explique-t-il :

En 2007, la Cour des comptes avait estimé la fraude fiscale à un montant annuel de 30 à 40 milliards d'euros, soit une part non négligeable du déficit public, qui s'est établi l'an dernier à 103,1 milliards d'euros. En 2011, la Délégation nationale à la lutte contre la fraude n'a détecté que 3 milliards de fraude fiscale.

D'après les chiffres du gouvernement, 77 000 comptes bancaires français à l'étranger ont été identifiés en 2010. Selon Antoine Peillon, les hyper-riches concernés par l'exil fiscal, dont le patrimoine excède 10 millions d'euros, seraient entre 150 000 et 200 000 en France.

Les 0,001 %

A travers la planète, une dizaine de millions de personnes auraient placé des actifs dans des paradis fiscaux, affirme l'étude de Tax Justice Network. Mais près de la moitié des sommes en jeu (8 000 milliards d'euros) est détenue par 92 000 particuliers, soit à peine 0,001 % de la population mondiale. Une élite dont le patrimoine, échappant pour partie à l'impôt, croît beaucoup plus rapidement que celui du commun des mortels.

"Quand on regarde l'évolution sur vingt ans de la fortune du millier de milliardaires recensés chaque année par Forbes, on constate une progression de 7 à 8 % par an, avec des pointes à 10 %, explique Thomas Piketty. Entre 1990 et 2010, la fortune de Bill Gates est ainsi passée de 4 milliards à 50 milliards de dollars, et celle de Liliane Bettancourt de 2 à 25 milliards, ce qui correspond à une progression annuelle de 13 % (10 % en tenant compte de l'inflation). C'est largement supérieur à la croissance, ce qui signifie qu'une part toujours plus importante du patrimoine mondial est captée par un petit groupe, qui échappe à tout contrôle en se soustrayant aux législations nationales."

___________________________

__

IParadis fiscal : Inégalités dans le monde : Priorité pour les travailleurs

_

Mais où se trouve donc l'argent des riches ...??? Vous ne le saviez pas ? Il est là : Dans les paradis fiscaux ! .... Soigneusement Caché dans ces lieux mystérieux à l'abri de votre regard indiscret - Personne ne le sait ? Bien évidemment que OUI ! Tout le monde le sait mais une chape de plomb protège ces lieux ... 

 pas si mystèrieux que cela ! ...

Tous les Présidents promettent hypocritement de faire bientôt disparaïtre ( ou oublient d'en parler ) ces entités protégées - Est-ce le cas ?

https://www.aa.com.tr/fr/monde/deux-journalistes-francais-accusent-emmanuel-macron-de-cacher-de-l-argent-dans-un-paradis-fiscal/2549659

Négatif, il reste toujours possible et d'une facilité déconcertante, indécente pour qui appartient aux milieux des "affaires" de créer puis de placer de l'argent dans les paradis fiscaux du monde entier...! ( ... pas pour le petit citoyen évidemment - Nous n'y avons point accès puisque les réseaux relationnels et montants à mettre en oeuvre pour ce faire sont hors d'atteinte de l'individu lambda. Pour nous enfumer, nous acheter, sera voter une loi scélérate qui nous donne à nous aussi, les pauvres, un droit à l'erreur fiscal, quelques droits parallèles permettant de dissimuler nos économies; dispositifs simulacres qui simulent un partage de l'avantage - Ne vous laissez pas corrompre pour si peu ! ) Nous prend on pour des imbéciles lorsque on nous faitt croire que le monde peut changer en réformant quelques volets institutionnels éparses à l'intérieur des nations ?? Les vils menteurs tentent une manipulation et s'imaginent que nous sommes dupes lorsqu'ils promettent de faire disparaître quelques NICHES fiscales, véritables paravents sémantiques du problème de fond. Attention !! Les Paradis fiscaux ne sont pas des ''niches'' : Les premiers sont des entités étatiques souveraines et dérogatoires tandis que les niches sont seulement des mesures fiscales internes pour lesquelles les administrés peuvent demander un abattement fiscal partiel ou total. Ahhhh ! ..... les bougres ! les menteurs, les manipulateurs ! ....

Les niches fiscales, appelées également dérogations fiscales ou dépenses fiscales, désignent les avantages fiscaux dont peuvent bénéficier les contribuables pour diminuer le montant de leur impôt, dès lors qu'ils remplissent certaines conditions. ( Il s'agit d'une mesure interne )

Un paradis fiscal est un pays ou territoire à fiscalité réduite ou nulle, c'est-à-dire où le taux d'imposition est jugé très bas en comparaison avec les niveaux d'imposition existant dans les pays de l'OCDE. Cette notion nécessite une « indulgence du législateur » du pays concerné et s'oppose à celle d'harmonisation fiscale. Ces paradis sont réputés pour encourager l'évasion fiscale, des règles laxistes ou le contournement des règles et contribuer à l'augmentation des inégalités dans le monde (Roger Brunet les qualifie en 1986 d'« antimonde » pour montrer que tout y fonctionne « à l'inverse des règles respectées ailleurs » et qu'ils peuvent aller contre les intérêts du reste du monde

 

L'institution du paradis fiscal est le problème central auquel les travailleurs doivent s'attaquer ! Et cela en priorité à toute autre réforme - 

A l'heure où l'on demande aux pauvres de se serrer la ceinture dans tous les domaines et sous divers prétexte fallacieux ? On nous fait croire que ces entités sont de rares exceptions dans le monde,.... que quelques règles et principes déontologiques viendront régler le problème de l'évasion fiscale, ....Que les états contrevenants seront stigmatisés sur une "black list" !,...? ... Tout cela est Faux - 

L'intérêt sratégique frauduleux du paradis fiscal est double pour des élites indignes de ce nom : Permettre la fuite des capitaux des grosses fortunes indues et par aillleurs de couvrir le mécanisme politique des malversations ( ainsi qu'en atteste l'exemple typique non exhaustif de l'affaire Balkany ). Il existe donc un lien symbiotique entre la fraude fiscale ou le délit de détournement de fond  public et les paradis fiscaux. La possibilité de créer un compte anonyme dans un paradis fiscal en est l'intermédiaire institutionnel encore légal.. C'est un scandal ! Ce processus institutionnel confiscatoire semble donc indispensable pour les dirigeants politiques malhonnètes afin de disposer de circuits bancaires parallèles pour encaisser à l'abri des regards la contrepartie de transactions frauduleuses dans le cadre des marchés publics truqués.  Voilà les raisons qui leur vaut une protection inconditionnelle internationale . Tout le monde y trouve son intérêt ... sauf les citoyens lambdas -

 

  Le schéma fonctionnel du paradis fiscal constitue en réalité la Régle ( et non l'exception ) de fonctionnement de notre économie productiviste capitaliste. Ces micros états artificiels, créés à ce seul effet de dissimulation, font partie intégrante et constituent la pierre angualire du système capitaliste -

Ce circuit mondial interconnecté, ou système d'évasion de l'argent constitue à lui seul un scandale planétaire séculaire sans précédent dont les responsables devront tôt ou tard rendre des comptes - ..

..Réalité Incroyable ou délire fantasmatique d'un fou ?

https://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2015/07/HL169-Dossier-4.-Paradis-fiscaux-corruption-d%c3%a9mocratie.pdf

_______________________

__

https://fr.statista.com/infographie/23571/classement-paradis-fiscaux-2020-selon-pertes-fiscales-infligees-dans-le-monde/

________

Les milliards qui disparaissent dans les paradis fiscaux

ÉVASION FISCALE

de 

,

 23 nov. 2020

 

Selon les estimations du rapport "State of Tax Justice 2020" récemment publié, le système fiscal mondial perd plus de 427 milliards de dollars par an (359 milliards d'euros) à cause des abus à l'impôt sur les sociétés et de l'évasion fiscale privée. Et ce sont de loin les îles Caïmans qui sont responsables des plus grandes pertes, à hauteur de 70,4 milliards de dollars, soit environ un sixième de l'ensemble des recettes perdues par les États à l'échelle mondiale. D'autres paradis fiscaux de renom comme le Luxembourg et les îles Vierges britanniques figurent également en haut de cette liste, mais c'est le Royaume-Uni qui se rapproche le plus des îles Caïmans. L'estimation du manque-à-gagner infligé par le pays est estimé à 42,5 milliards de dollars, soit dix pour cent du total des pertes fiscales dans le monde.